Tableau 1:

Effets du dépistage de la chlamydia sur la maladie inflammatoire pelvienne chez les femmes exposées à un risque général

ParamètreApprocheNbre et types d’étudesPériode de suivi, moisTaux chez les femmes non soumises au dépistageTaux chez les femmes soumises au dépistage (IC à 95 %)Différence absolue (IC à 95 %)Certitude des données probantes
Maladie inflammatoire pelvienne (MIP)Offre de dépistage*, toutes les personnes admissibles2 ERC5,6
n = 141 362
12–3627,0 par 100027,3 par 1000 (19,4 à 38,0)0,30 de plus par 1000 (7,60 de moins à 11,0 de plus)⊕⊖⊖⊖
TRÈS FAIBLE,§
Offre de dépistage*, personnes sélectionnées1 ERC31
n = 2607
1227,0 par 100011,6 par 1000 (5,70 à 24,0)15,4 de plus par 1000 (3,00 à 21,30 de moins)⊕⊕⊖⊖
FAIBLE§,
Personnes qui acceptent2 ERC, 1 ECC8,28,33
n = 30 652
12–1827,0 par 100021,3 par 1000 (16,2 à 28,1)5,70 de moins par 1000 (10,8 de moins à 1,10 de plus)⊕⊕⊖⊖
FAIBLE ,§
  • Remarque: CT = Chlamydia trachomatis, ECC = essai clinique contrôlé, ERC = essai randomisé et contrôlé, IC = intervalle de confiance, MIP = maladie inflammatoire pelvienne.

  • * Ces analyses représentent les résultats d’études qui ont examiné l’effet de l’offre du dépistage de la chlamydia ou de la gonorrhée à toutes les personnes admissibles, indépendamment du degré d’adoption. Une étude a utilisé une approche pour une offre de dépistage à une population présélectionnée de personnes intéressées au dépistage (offre de dépistage, personnes sélectionnées).

  • Les effets sans dépistage présumaient qu’environ 6 % de la population féminine serait porteuse de la chlamydia (prévalence du risque général). Pour le paramètre MIP, on a présumé qu’environ 13 % des femmes porteuses de la chlamydia développeraient une MIP (0,78 % de la population totale) et qu’environ de 25 %–30 % des MIP de toutes causes sont attribuables à la chlamydia (MIP de toutes causes = 3,5 fois des suites de CT); 0,78 % × 3,5 = prévalence de 2,7 % de la MIP causée par la chlamydia dans le groupe non soumis au dépistage.

  • Graves préoccupations en raison du caractère indirect.

  • § Graves préoccupations en raison de l’imprécision.

  • Graves préoccupations en raison du risque de biais.